Remplissez le formulaire ci-dessous pour prendre un rendez-vous


  • Types de fichiers acceptés : jpg, pdf, doc, docx, png.
    Note: Vous devrez avoir en main l’originale de votre prescription lorsque vous vous présenterez à votre rendez-vous.



Close

Chaque jour, les médecins utilisent la radiographie (rayon X) pour voir et évaluer les fractures des os ou autres blessures du système musculosquelettique. Cependant, la radiographie ordinaire n’est pas la meilleure façon d’évaluer la densité osseuse. Pour détecter l’ostéoporose avec exactitude, la technologie radiographique utilisée est appelée imagerie à double énergie (DXA ou DEXA). L’ostéodensitométrie DEXA est maintenant la norme pour mesurer la densité minérale osseuse. Cet examen est rapide et indolore. On mesure le plus souvent le bas de la colonne vertébrale et les hanches.

À quoi ça sert ?

L’ostéodensitométrie est le plus souvent utilisée pour diagnostiquer l’ostéoporose ; condition qui affecte le plus souvent les femmes post-ménopausées mais aussi les hommes. L’ostéoporose rend les os plus fragiles et par le fait même, plus susceptibles aux fractures. Cet examen peut aussi évaluer votre risque fracturaire. Si votre densité minérale osseuse est faible, votre médecin établira avec vous un plan de traitement pour aider à prévenir les fractures avant qu’elles ne se produisent. L’examen est aussi efficace pour suivre les effets du traitement de l’ostéoporose ou les autres conditions causant la perte osseuse. Le test de densité osseuse est fortement recommandé si vous rencontrez plusieurs des conditions suivantes :

  • 65 ans et plus
  • fracture après l’âge de 40 ans suite à un traumatisme mineur
  • historique familial
  • écrasement vertébral
  • prise de glucocorticoïdes (prednisone) d’une durée de plus de 3 mois
  • conditions médicales (ex : maladie de Crohn, maladie céliaque, arthrite rhumatoïde, etc.)
  • ménopause précoce (avant l’âge de 45 ans)
  • poids corporel inférieur à 60 kg ou 132 livres
  • ostéopénie visible sur les radiographies
  • taille diminuée de plus de 2 cm de hauteur
  • cyphose (courbure du dos vers l’avant)

Comment se préparer ?

Le jour de l’examen, mangez normalement mais ne prenez pas de supplément de calcium. Vous ne devez pas avoir subit d’examen au baryum ni avec injection d’agent de contraste 10 à 14 jours avant de subir un examen d’ostéodensitométrie.

Comment se déroule l’examen ?

Le test de densité osseuse prend 20 minutes. Vous vous étendrez sur une table matelassée avec un générateur de rayons X en dessous et un détecteur au dessus. La plupart du temps, les mesures sont prises au niveau du bas de la colonne vertébrale et au niveau des hanches. Dans les deux cas, le détecteur passe lentement au-dessus des parties examinées, ce qui génère des images sur un écran d’ordinateur.

Qu’est-ce qu’on ressent ?

L’examen d’ostéodensitométrie est simple et non agressif. Il est important de rester immobile le temps des balayages afin que les images soient claires et utiles. Aucune anesthésie n’est requise. L’examen est sans douleur et l’exposition à la radiation est minimale.

Où vont les résultats ?

Les résultats sont interprétés par un radiologiste, médecin spécialement formé pour diagnostiquer les conditions et les maladies en obtenant et en interprétant les images médicales. Le radiologiste enverra à votre médecin traitant une interprétation de vos résultats ainsi qu’un rapport signé lui permettant d’établir un plan d traitement avec vous.

Avantages

L’ostéodensitométrie est la meilleure méthode disponible pour diagnostiquer l’ostéoporose. Elle est aussi considérée comme un bon outil pour estimer le risque de fracture. Elle ne vous dira pas si vous aurez ou non une fracture, mais elle donne le risque relatif de subir une fracture, tout comme le cholestérol et la tension artérielle aident à déterminer le risque de problème cardiaque. Un résultat faible ne devrait pas vous inquiéter, mais vous aider à vous fixer des objectifs en matière de santé. Comme pour les autres maladies et conditions, la détection précoce est la clé pour prévenir une plus grande perte osseuse et des fractures éventuelles.

Risques

On ne s’attend à aucune complication lors de l’examen de l’ostéodensitométrie.

Quelles sont les limites ?

Malgré son efficacité pour mesurer la densité des os, DEXA est d’utilité limitée pour les gens qui ont une déformation de la colonne ou pour ceux qui ont subi une chirurgie de la colonne. Ces facteurs peuvent affecter les résultats sans toutefois empêcher l’exécution de l’examen.

OSTÉOPOROSE

Qu'est-ce que c'est ?

L’ostéoporose est une maladie caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration du tissu osseux. Cette condition entraine une plus grande fragilité osseuse et des risques de fractures, particulièrement de la hanche, de la colonne vertébrale et du poignet. L’ostéoporose est souvent connue comme le « voleur silencieux » parce que la perte osseuse se produit sans symptômes. Un dépistage précoce de la perte osseuse est donc essentiel afin de prévenir les fractures otéoporotiques.

Statistiques

Le nombre de personnes atteintes d’ostéoporose au Canada est stupéfiant : environ 2 millions de Canadiens sont aux prises avec cette maladie. Une femme sur quatre de plus de 50 ans est atteinte d’osthéoporose. Un homme sur huit de plus de 50 ans est aussi atteint de la maladie.

Facteurs de risques

Certains facteurs semblent jouer un rôle dans le développement de la maladie. Les facteurs de risques sont cumulatifs, c’est-à-dire que plus vous présentez de facteurs de risques, plus vous êtes à risque de souffrir d’ostéoporose. Voici une liste de facteurs de risque :

  • 65 ans et plus
  • fracture après l’âge de 40 ans suite à un traumatisme mineur
  • historique familial
  • écrasement vertébral
  • prise de glucocorticoïdes (prednisone) d’une durée de plus de 3 mois
  • conditions médicales (ex : maladie de Crohn, maladie céliaque, arthrite rhumatoïde, etc.)
  • ménopause précoce (avant l’âge de 45 ans)
  • poids corporel inférieur à 60 kg ou 132 livres
  • ostéopénie visible sur les radiographies
  • taille diminuée de plus de 2 cm de hauteur
  • cyphose (courbure du dos vers l’avant)

Ostéoporose Canada recommande que toutes les femmes en postménopause et les hommes âgés de plus de 50 ans aient une évaluation de leurs facteurs de risque de développer l’ostéoporose.

Dépistage de l’ostéoporose

L’examen réalisé à cette fin est connu sous le nom d’évaluation de densité minérale osseuse (DMO), et la technologie utilisée est l’ostéodensitométrie. Cet examen est sécuritaire et indolore et il procure une mesure exacte de la densité de vos os. L’évaluation de DMO permet de déterminer si vous souffrez ou non d’ostéoporose et quel est votre risque de développer la maladie dans le futur. Cela peut vous aider à prendre les mesures nécessaires pour prévenir les fractures et une perte plus importante de masse osseuse.

Traitement et prévention

Un traitement contre l’ostéoporose vise à prévenir ou à réduire le risque de fracture et maintenir ou à augmenter la densité osseuse. Pour avoir des os robustes, il faut un apport régulier de calcium. Les exercices de port de poids contribuent à renforcer les os et à prévenir les fractures. L’exercice physique permet d’améliorer la posture et l’équilibre et peut considérablement diminuer le risque de fractures.

Plusieurs médicaments sont offerts pour le traitement de l’ostéoporose. Nombre d’entre eux peuvent aussi protéger les personnes qui courent un risque accru d’ostéoporose.

Vous examinerez avec votre médecin toutes les possibilités thérapeutiques disponibles. Vous aurez peut-être à essayer différents traitements avant de trouver celui qui vous conviendra. Certaines personnes répondent mieux à un traitement qu’un autre ou présentent des effets secondaires avec un médicament alors qu’elles n’en ont pas avec un autre. L’important est d’en trouver un qui vous convient.